21 octobre 2021
Football collégial
Un deuxième revers de suite pour les Lauréats
Par: Maxime Prévost Durand

Malgré un vaillant effort sous la pluie, les Lauréats se sont inclinés 22 à 8 face aux Volontaires du Cégep de Sherbrooke samedi soir à Saint-Hyacinthe.Photo François Larivière | Le Courrier ©

Sous une pluie incessante, les Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe ont subi une défaite de 22 à 8 devant leurs partisans, samedi soir, alors que les Volontaires du Cégep de Sherbrooke étaient de passage en ville.
Publicité
Activer le son

Il s’agit d’un deuxième revers de suite pour la formation maskoutaine, qui avait pourtant entamé la saison avec trois victoires consécutives. Le pointage est néanmoins sévère compte tenu du spectacle offert par les deux équipes. Les Lauréats et les Volontaires ont été nez à nez jusqu’au début du 4e quart, mais les revirements ont permis à Sherbrooke de se sauver avec la victoire en fin de rencontre, même s’ils ont eux-mêmes été souvent ralentis par les pénalités.

« On savait que c’était une équipe qu’on pouvait battre, mais on n’a pas été capable de limiter les revirements et ça nous a fait mal », a analysé l’entraîneur-chef des Lauréats, Sébastien Deschamps.

Avec un peu plus de 10 minutes à faire au match, Sherbrooke a brisé l’égalité de 8 à 8 sur un sublime jeu du receveur Carl-Émile Dubois Farrar, qui s’est défait de plusieurs plaqués pour filer sur 30 verges jusque dans la zone des buts.

À peine quelques secondes plus tard, les Lauréats ont perdu la possession du ballon sur une échappée à l’intérieur de leur ligne de 10, menant dans les instants suivants à un deuxième touché en moins de deux minutes pour les Volontaires. Cette séquence a complètement anéanti les espoirs des Lauréats de venir de l’arrière. Une autre interception avant la fin de la rencontre a enfoncé le dernier clou dans le cercueil.

Les Lauréats avaient pourtant entamé la rencontre avec conviction grâce à une longue séquence offensive de plus de sept minutes qui s’est conclue par une faufilade du quart pour inscrire le touché. Sherbrooke a répliqué lors de la séquence suivante, la seule autre qui a animé le 1er quart. Chaque équipe avait ensuite ajouté un simple au 3e quart.

Dans la défaite, le quart-arrière recrue Antoine Ouimet a goûté à l’action pour la première fois de la saison, venant en remplacement du vétéran Vincent Boyer. Les deux se sont partagé l’action au 3e quart, au plus fort de la lutte avec les Volontaires, puis la recrue a pris le relais pour de bon au 4e quart malgré l’écart qui se creusait.

« En faisant ce changement, on voulait avoir une étincelle offensivement, mais ça n’a pas marché. On savait qu’on avait deux excellents quarts-arrière. Ce n’était peut-être pas la situation idéale [pour Antoine], mais on voulait lui permettre de jouer », a indiqué Sébastien Deschamps.

Au cours de la rencontre, les Lauréats ont vu leur porteur de ballon Zachary Cardinal tomber au combat, après avoir cumulé 70 verges au sol, puis des joueurs de la ligne offensive se sont aussi retrouvés sur les lignes de côté à la suite de blessure. On semblait néanmoins confiant du côté maskoutain de pouvoir les revoir en uniforme rapidement.

Les Lauréats et les Volontaires se retrouveront à nouveau dans deux semaines, encore une fois au Cégep de Saint-Hyacinthe, pour clore la saison régulière, mais la troupe de Sébastien Deschamps rendra d’abord visite aux Filons du Cégep de Thetford samedi soir.

Une Première défaite pour le Drakkar juvénile

Au football scolaire, les espoirs d’une saison parfaite du Drakkar juvénile se sont envolés samedi après-midi. Malgré un match âprement disputé face aux Spartans de Châteauguay Valley High School, eux aussi invaincus jusque-là, la formation de la Polyvalente Hyacinthe-Delorme s’est inclinée au compte de 13 à 8.

De son côté, le club cadet du Drakkar a signé sa plus éclatante victoire de la saison le week-end dernier en blanchissant l’Impact du Collège Durocher à Saint-Lambert. Toujours accrochée à la 4e place de la division 4 du RSEQ Montérégie, la PHD jouera un dernier match face aux Astérix de l’école Jean-Jacques-Bertrand, samedi, à 10 h, à Saint-Hyacinthe. L’équipe juvénile sera quant à elle du côté de Trois-Rivières vendredi soir pour y affronter l’école des Pionniers.

En division 3 cadet, les Patriotes de l’École secondaire Saint-Joseph ont été défaits 50 à 34 dans un duel offensif face aux Incroyables de l’école J.-H.-Leclerc. Une victoire à leur prochain match, contre les Polypus de l’école Fernand-Lefebvre, samedi, à Sorel, leur permettrait de terminer la saison avec une fiche de .500.

image