24 juin 2021
Déconfinement : enfin le palier vert!
Un enjeu de « surréservation » se répète
Par: Maxime Prévost Durand

Des périodes de longues attentes se sont répétées au centre de vaccination du Pavillon La Coop en raison d’une « surréservation » de rendez-vous sur la plateforme Clic Santé.Photo François Larivière | Le Courrier ©

La confusion rapportée la semaine dernière au Pavillon La Coop, centre principal de la vaccination à Saint-Hyacinthe, semble s’est répétée au cours de la fin de semaine alors que plusieurs personnes ont dû attendre de longues heures avant de recevoir leur vaccin.

Publicité
Activer le son

Selon ce qu’il a été possible de savoir, trop de rendez-vous auraient été attribués par l’entremise de la plateforme Clic Santé, amenant une certaine congestion au site de vaccination.

Dimanche, des gens ont rapporté avoir dû attendre près de quatre heures après l’heure prévue de leur rendez-vous avant de finalement être vaccinés.

« En effet, il y a du retard au site de vaccination de Saint-Hyacinthe pour plusieurs raisons, dont un enjeu de surréservation imprévu par Clic Santé », a confirmé Catherine Domingue, conseillère en communication numérique du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Est.

« Nous tentons de comprendre la situation pour éviter que cela se reproduise à nouveau, a-t-elle poursuivi. Nous sommes vraiment désolés des inconvénients que cela a pu occasionner auprès de notre clientèle ayant un rendez-vous. Toutefois, toutes les personnes ayant un rendez-vous ont pu recevoir leur vaccin. »

Cette situation n’est pas sans rappeler une problématique similaire survenue quelques jours plus tôt, le 14 juin, tel que l’avait rapporté LE COURRIER dans sa précédente édition.

Une longue attente, inhabituelle, avait été observée après qu’un autobus scolaire est arrivé sur les lieux du site de vaccination. Des personnes âgées, qui se sont présentées à l’heure prévue de leur rendez-vous, avaient dû attendre plus de trois heures avant que leur tour vienne. Le CISSS de la Montérégie-Est avait alors confirmé qu’une « situation hors de [son] contrôle » s’était produite et qu’une « confusion » avait été observée au niveau de la plateforme Clic Santé, « entraînant une double planification des rendez-vous ». L’organisation avait déjà mentionné à ce moment qu’elle analysait la situation avec Clic Santé « pour éviter qu’une telle situation se reproduise », mais n’a visiblement pas trouvé la solution à cette problématique jusqu’à maintenant.

image