24 mars 2022
Un livre de naissance inclusif
Par: Maxime Prévost Durand
Déçue de toujours voir les mentions hétéronormatives « papa » et « maman » dans les livres de naissance, Stéphanie Cadieux a décidé d’en créer un qui puisse correspondre autant aux familles hétéroparentales qu’homoparentales. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Déçue de toujours voir les mentions hétéronormatives « papa » et « maman » dans les livres de naissance, Stéphanie Cadieux a décidé d’en créer un qui puisse correspondre autant aux familles hétéroparentales qu’homoparentales. Photo François Larivière | Le Courrier ©

L’homoparentalité est une réalité qui est de plus en plus commune dans notre société. Pourtant, dans les livres de naissance, l’hétéronormativité persiste, a remarqué Stéphanie Cadieux, une résidente de Saint-Dominique qui a décidé de créer un livre de naissance inclusif.

Dès les premières pages d’un livre de naissance, on retrouve habituellement la mention « papa » et « maman », où l’on inscrit le nom des parents. Dans le livre qu’elle vient de lancer, Stéphanie Cadieux, une graphiste de métier, a omis les genres pour correspondre à l’ensemble des familles, qu’elles soient hétéroparentales ou homoparentales. Il est donc seulement mentionné « mes parents » au haut de cette page d’introduction.

Aussi simple paraisse-t-elle, l’idée lui est venue alors qu’elle-même était à la recherche d’un livre de naissance. La jeune femme et sa conjointe, qui sont en couple depuis près de deux ans, entamaient le projet d’avoir un enfant par insémination artificielle. En commandant par Internet un livre de naissance qu’elle croyait inclusif, Stéphanie a été déçue de voir les mentions « papa » et « maman » apparaître.

« Je trouvais ça plate. Moi qui suis graphiste, voire que j’allais mettre du liquide correcteur pour écrire maman à la place de papa. C’est là que je me suis dit que j’allais en faire un moi-même et faire quelque chose d’unique », raconte-t-elle.

Le souci d’inclusion ne figure pas qu’à cette première page, mais bien dans l’ensemble du livre de naissance qu’elle a concocté. Les illustrations sont non genrées et sans ethnicité.

D’abord personnel, ce projet a pris une tournure plus importante pour Stéphanie Cadieux, sachant que ce livre pourrait répondre aux besoins d’autres familles dans la même situation que la sienne. Elle a donc décidé d’en faire un produit de qualité et d’imprimer une centaine de copies du livre en français. Une amie a également traduit le livre pour qu’une cinquantaine de copies soient également offertes en anglais. Des librairies indépendantes et des magasins de maternité au Québec vendent déjà son livre, à sa grande fierté, dont la Librairie L’Intrigue et le magasin Douceur Matern’Elle à Saint-Hyacinthe.

« Il y a ce non-dit aussi [dans mon projet] qui est d’amener l’homoparentalité pour montrer que ça fait partie de la société, qu’on normalise ça d’une certaine manière », souligne-t-elle.

La démystification de l’homosexualité a d’ailleurs toujours été importante aux yeux de Stéphanie, qui œuvre auprès du GRIS-Montréal depuis plusieurs années.

« J’ai fait beaucoup d’interventions – près de 300 heures – dans les écoles pour aller parler de l’homosexualité et de la bisexualité aux jeunes et répondre à leurs questions, sans barrière. J’ai toujours eu cet intérêt de battre les tabous et de montrer que je suis comme tout le monde finalement. C’est juste que j’aime une autre personne qui est du même sexe que moi », raconte-t-elle.

Ce projet de livre de naissance inclusif pourrait par ailleurs avoir une suite. Stéphanie Cadieux a maintenant en tête de concocter un livre de naissance pour les familles monoparentales. « Il y en a beaucoup aujourd’hui avec les possibilités in vitro et les inséminations », fait-elle remarquer.

image