23 mars 2017
Conférence de Jacques Kirouac à O en art
Un ornithologue rencontre une peintre animalière
Par: Olivier Dénommée

Attentive aux moindres détails lorsqu’elle peint, Ginette Berthiaume s’est procuré des ailes d’oiseaux pour mieux analyser leurs mouvements et leurs courbes. Derrière elle se trouve la peinture inachevée d’un épervier... qu’elle espère compléter d’ici le 26 mars. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Attentive aux moindres détails lorsqu’elle peint, Ginette Berthiaume s’est procuré des ailes d’oiseaux pour mieux analyser leurs mouvements et leurs courbes. Derrière elle se trouve la peinture inachevée d’un épervier... qu’elle espère compléter d’ici le 26 mars. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le hasard fait bien les choses. En tout cas, il a mis Ginette Berthiaume sur le chemin de l’ornithologue Jacques Kirouac, qui se sont rencontrés en décembre dernier à O en art. Leurs discussions ont révélé leur passion commune pour les oiseaux, mais aussi leur intérêt pour organiser un événement où les grands peintres et dessinateurs d’oiseaux seraient mis de l’avant. La conférence De Audubon à aujourd’hui, qui aura lieu le 26 mars à O en art, est le fruit de cette rencontre fortuite.

Publicité
Activer le son

« La conférence présente dix illustrateurs d’oiseaux, à commencer par Jean-Jacques Audubon au début du 19e siècle », explique la peintre maskoutaine, précisant que ce pionnier arrivait à peindre différentes variétés d’oiseaux grandeur nature avec les techniques de l’époque. « Audubon a innové dans l’identification des oiseaux », exprime-t-elle sans détour.

Cette dernière ne participe pas à la conférence comme tel, mais travaillait au moment de l’entrevue sur des toiles mettant de l’avant différents oiseaux, dont une présentant un épervier qu’elle accrochera lors de la conférence. Rappelons que ce sont plutôt pour ses peintures d’oies et d’outardes que Ginette Berthiaume se fait connaître depuis plus d’une quinzaine d’années. Sans se considérer ornithologue, elle recrée avec beaucoup de précision les mouvements naturels des oiseaux qu’elle peint en les observant dans la nature ou en élevage.

Convivialité et sucre à la crème

Bien que le sujet de l’ornithologie peut sembler aride pour un public non averti, Ginette Berthiaume assure que le climat de la conférence sera convivial. « Il y aura des breuvages et M. Kirouac va apporter du sucre à la crème qu’il a fait! De plus, je ferai tirer une lithographie parmi les personnes présentes », précise l’organisatrice, spécifiant qu’elle espère entre 30 et 40 visiteurs. La conférence De Audubon à aujourd’hui est organisée le dimanche 26 mars à 14 h, dans les locaux de O en art, au 1191, rue Des Cascades. Et c’est gratuit! 

image