9 mai 2024 - 03:00
Championnat du monde de hockey des moins de 18 ans
Un sourire en or pour Caleb Desnoyers
Par: Maxime Prévost Durand
Le Maskoutain Caleb Desnoyers (à gauche) pose avec sa médaille d’or en compagnie de Spencer Gill et Maxim Massé après le triomphe d’Équipe Canada au Championnat du monde de hockey des moins de 18 ans. Photo Facebook LHJMQ

Le Maskoutain Caleb Desnoyers (à gauche) pose avec sa médaille d’or en compagnie de Spencer Gill et Maxim Massé après le triomphe d’Équipe Canada au Championnat du monde de hockey des moins de 18 ans. Photo Facebook LHJMQ

Caleb Desnoyers est sur un nuage depuis dimanche. Avec Équipe Canada, le Maskoutain a remporté la médaille d’or au Championnat du monde de hockey des moins de 18 ans qui était disputé en Finlande du 25 avril au 5 mai.

« Je ne pouvais pas espérer mieux », a lancé tout de go le jeune hockeyeur lorsque joint par LE COURRIER, mardi, au lendemain de son retour au pays.

En finale, le Canada a signé une victoire de 6 à 4 contre les États-Unis pour conclure le tournoi avec une fiche parfaite.

Pour Desnoyers, il s’agit d’une deuxième médaille d’or lors d’un tournoi international cette saison, après celle qu’il a remportée au Défi mondial des moins de 17 ans à l’automne avec Équipe Canada blanc. Le défenseur Matthew Schaefer est le seul autre joueur à avoir réussi ce doublé.

« Ça représente vraiment beaucoup pour moi […], surtout d’avoir gagné en tant que joueur underage », a souligné l’attaquant des Wildcats de Moncton, qui vient tout juste d’avoir 17 ans, à propos de sa plus récente conquête.

Même s’il était l’un des plus jeunes joueurs de l’équipe, Caleb s’est vu confier de grandes responsabilités au sein de l’équipe canadienne. L’attaquant a été inséré sur le premier trio pour remplacer Roger McQueen, qui s’est blessé. Le Maskoutain s’est ainsi retrouvé aux côtés du jeune prodige Gavin McKenna – déjà projeté comme le premier choix du repêchage de la LNH en 2026 – et de Porter Martone. Une opportunité qu’il a saisie à deux mains.

« Je ne me mettais pas de pression. Je voulais simplement jouer la game que je sais que je suis capable de jouer, a affirmé Desnoyers. Je savais que j’étais avec des joueurs très offensifs, donc c’était important d’être bon sur les replis défensifs, mais au final, j’essayais de jouer mon jeu. »

Pourtant, Caleb avait été laissé de côté lors des deux premiers matchs du Canada. Une blessure à Roger McQueen, qui évoluait sur la première ligne, a toutefois changé la donne.

« [L’organisation] voulait surtout me donner l’expérience de vivre le Championnat du monde, vu qu’ils me considèrent comme un leader en vue du tournoi l’an prochain. Mon camp a très bien été, mais comme le repêchage s’en vient, ils voulaient donner de la visibilité aux joueurs de 2006, a expliqué le Maskoutain. Je suis resté positif et prêt à saisir mon opportunité si elle venait. »

En cinq matchs, l’ancien porte-couleurs des Gaulois de Saint-Hyacinthe a finalement récolté cinq points (1 but et 4 passes) et présenté un différentiel de +8.

Caleb n’a d’ailleurs pas manqué de louanger Gavin McKenna, dont le nom a été sur toutes les lèvres durant le tournoi. Le natif du Yukon a inscrit un tour du chapeau en finale, en plus de terminer le tournoi avec une récolte de 10 buts et 10 mentions d’aide en sept matchs.

« C’est un joueur incroyable comme on n’en voit pratiquement jamais. Il va être un premier choix au repêchage de la LNH et il a prouvé pourquoi durant toute la semaine », a mentionné Caleb au sujet de son compagnon de trio.

Baume sur une élimination hâtive

Cette conquête avec Équipe Canada vient mettre du baume sur le cœur de Caleb Desnoyers après l’élimination hâtive des Wildcats de Moncton en séries éliminatoires de la LHJMQ.

La formation des Maritimes, qui avait pourtant conclu la saison régulière au 3e rang dans l’Association Est, a été balayée au premier tour par les Saguenéens de Chicoutimi.

« C’était une grosse déception parce qu’on s’était fait de grandes attentes, a reconnu l’attaquant, qui disputait une première saison dans la LHJMQ à l’âge de 16 ans. On pensait aller loin en séries, mais on n’a pas performé comme on s’attendait. Quand l’opportunité avec Équipe Canada s’est présentée, je voulais saisir cette chance et je voulais aller gagner la médaille d’or. »

Caleb Desnoyers tire néanmoins un bilan positif de sa saison recrue dans les rangs juniors. « Ça a vraiment été une belle première saison chez les juniors. J’ai pu continuer à me développer comme joueur et comme personne. Je suis fier de ce que j’ai pu faire. »

En 60 matchs, l’attaquant a récolté 56 points (20 buts et 36 passes). Même s’il s’est rapidement adapté au niveau de jeu qui lui était proposé, Caleb a particulièrement excellé en fin de saison alors que la moitié de ses buts ont été inscrits lors des deux derniers mois d’action.

« Je me suis décidé à tirer plus souvent », a dit le hockeyeur en toute spontanéité lorsqu’on lui fait remarquer cette dernière statistique.

Le Maskoutain estime avoir réussi à atteindre plusieurs de ses objectifs, tout en reconnaissant qu’il ne les a « pas nécessairement tous atteints ». Caleb mentionne sans équivoque qu’il souhaite soulever une coupe avec les Wildcats, et ce, dès l’an prochain.

« L’objectif principal, c’en est un d’équipe et c’est de gagner une coupe. Je me dis qu’on peut être vraiment bon l’an prochain et que c’est quelque chose de possible », a-t-il conclu.

image