24 mars 2022
Un tour de passe-passe
Par: Le Courrier

Le 17 janvier, la directrice générale adjointe – services aux citoyens de la Ville de Saint-Hyacinthe a menacé Jean Dubé, membre du comité 1tourdepassepasse, de ne plus lui donner accès à la période de questions s’il ne se limitait pas à poser une question, plutôt que d’argumenter.

Notre comité vous invite à visionner la séance du conseil du 7 mars sur le site Web de la Ville. Vous remarquerez que le premier intervenant à la période de questions ne pose pas vraiment une question, mais présente plutôt un projet, sans qu’aucun élu limite son temps d’intervention, ni le ramène à l’ordre. Deux poids, deux mesures.

Si nous argumentons à la période de questions, c’est qu’à notre connaissance, c’est le seul lieu disponible pour faire entendre notre voix contre le projet de pôle santé Viva-Santé près de l’hôpital. Cet immense projet de 450 unités sur à peine 100 000 pi2 a l’appui du conseil municipal et ira sans doute de l’avant dans la prochaine année si la population ne réagit pas.

Depuis les six mois que nous suivons ce dossier, à notre grand étonnement (ou naïveté), nous réalisons que le conseil n’est pas là pour assurer un développement cohérent en respectant le plan d’urbanisme officiel, mais bien pour paver la voie à toutes les demandes des promoteurs de tout acabit.

Voici un exemple d’incohérence. On nous dit que le projet Viva-Santé de 16 étages s’inscrit dans un désir de densifier la ville avec plus de logements au pied carré afin d’éviter l’étalement urbain sur les terres agricoles. Au même moment, le Groupe Robin développe 1 million de pi2 dans un pré en face de l’École professionnelle de Saint-Hyacinthe sans jamais dépasser six étages. Où est la logique, la vision?

On se limite en hauteur dans un immense champ où la volumétrie serait acceptable pour des bâtiments de 16 étages, mais on rase un quadrilatère (Laframboise, Blanchet, Bernier, Turcot) complet pour ériger le projet Viva-Santé dans un quartier résidentiel existant, composé d’immeubles à trois étages. […]

Pour favoriser la Fondation Honoré-Mercier qui [profitera de] ce projet, [le promoteur] utilisera le même stratagème que pour les 14 étages du Groupe Maurice qui seront bientôt érigés dans le stationnement du Maxi sur le boulevard Casavant Ouest. [On] présentera un projet particulier de construction, de modification ou d’occupation d’un immeuble (PPCMOI) afin de changer le zonage et le faire passer de 3 étages à 16.

Ce PPCMOI sera contesté par notre groupe de près de 300 personnes. Nous exigerons une approbation référendaire (un vote). La Ville retirera ce projet et le présentera à nouveau avec une petite phrase ressemblant à celle-ci : « Le projet d’habitation est destiné à des personnes ayant besoin d’aide, de protection, de soins ou d’hébergement ». Avec cette simple phrase, le projet ne pourra plus être soumis à un vote contraignant des citoyens. Au mieux, vous pourrez envoyer vos suggestions par écrit. Vous savez comme nous ce que la Ville fera de vos suggestions. Poubelle.

Allez à www.facebook.com/groups/ 1tourdepassepasse et joignez-vous à notre groupe pour lire le document Les FAITS – contestation et mieux comprendre comment la Ville s’apprête à nous faire « un tour de passe-passe » avec le projet Viva-Santé. Vous pouvez également vous joindre à notre mouvement de protestation en écrivant à 1tourdepassepasse@ gmail.com. Sans votre appui et notre action, qui sait, votre maison sera peut-être la prochaine rasée.

Jean Dubé, membre du comité 1tourdepassepasse, Saint-Hyacinthe

image