31 Décembre 2015
Boxing Day
Une activité commerciale couronnée de succès
Par: Jean-Luc Lorry

Sous des conditions printanières, les commerces du centre-ville de Saint-Hyacinthe ont connu une bonne fréquentation le lendemain de Noël.

Sous des conditions printanières, les commerces du centre-ville de Saint-Hyacinthe ont connu une bonne fréquentation le lendemain de Noël.

Le traditionnel solde du lendemain de Noël a été couronné de succès au centre-ville, aux Galeries St-Hyacinthe et au M Rendez-vous marchands, les trois pôles commerciaux de Saint-Hyacinthe.

Publicité
Activer le son

Dès 13 h, les magasins avaient ouvert leurs portes pour permettre aux ­chasseurs d’aubaines de trouver le produit convoité à un prix très compétitif.

« Le Boxing Day est l’un de meilleurs moments de l’année pour les Galeries ­St-Hyacinthe. Je pense que cela a été une bonne journée pour les boutiques de vêtements ainsi que pour celles qui vendent du matériel électronique », considère André Brochu, directeur général des Galeries St-Hyacinthe.

Celui-ci est également propriétaire de la boutique Broli La Source du Sport située sur le boulevard Laframboise. « En raison de la température des derniers jours, nous avons connu une légère baisse des ventes. Mais le retour de la neige et du froid seront bénéfiques pour la vente de manteaux et d’équipements pour les sports d’hiver », note avec optimisme M. Brochu.

Au centre-ville, les commerçants ­comptaient eux aussi sur cette journée de solde unique dans l’année qui se déroule sur une période de quatre heures.

« Le Boxing Day est la journée de l’année où nous vendons le plus puisque nous ­offrons toujours de très bons rabais comme 50 % de réduction », indique ­Stéphanie Blanchette, propriétaire depuis 10 ans de la boutique Cousin-­Cousine.

Cette boutique spécialisée dans les ­vêtements pour enfants est une institution au centre-ville puisqu’elle a pignon sur rue depuis 50 ans.

Au complexe M, certains commerçants avaient fait preuve d’ingéniosité pour ­attirer les consommateurs.

« Nous avions instauré un système de rabais dégressif qui a très bien ­fonctionné. Nous offrions 50 % de rabais aux clients présents à la première heure d’ouverture, puis 40 % pour ceux de la deuxième heure et 30 % jusqu’à la ­fermeture », indique Angélique ­Cournoyer, conseillère aux ventes à la boutique Vertige, une boutique spécialisée dans les vélos et les skis.

image