10 Décembre 2015
Une bûche géante pour La Magie de Noël
Par: Alice De guise

Jacques Raymond, de la Pâtisserie La Demi-Calorie, est fier d’offrir une bûche de Noël géante le samedi 12 décembre. Tous les fonds amassés au moment de la vente des morceaux ­seront donnés au Centre de pédiatrie sociale Grand Galop. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Jacques Raymond, de la Pâtisserie La Demi-Calorie, est fier d’offrir une bûche de Noël géante le samedi 12 décembre. Tous les fonds amassés au moment de la vente des morceaux ­seront donnés au Centre de pédiatrie sociale Grand Galop. Photo François Larivière | Le Courrier ©

C’est officiel, la Pâtisserie Demi-Calorie présentera une bûche de Noël d’une longueur de 204 pieds le 12 décembre durant la journée de La Magie de Noël. Jacques Raymond, propriétaire, a donc fait chauffer ses fourneaux à fond pour offrir cette audacieuse pâtisserie pour souligner l’arrivée du temps des fêtes.

Publicité
Activer le son

Le gâteau confectionné par l’équipe de la Demi-Calorie sera la plus grande bûche faite au Québec. Pour s’imaginer sa ­dimension, il suffit de regarder le marché sur le sens de la longueur puisqu’elle ­longera tout le bâtiment sous les auvents. Pour réaliser cet exploit, il faut, entre autres, 1111 oeufs, 50 kilogrammes de farine, 250 litres de crème ainsi que 1210 minutes de temps de cuisson.

Le projet a pu être mené à terme grâce à la générosité des partenaires associés à La Magie de Noël, mais également grâce à celle de M. Raymond. Les partenaires ont défrayé les ingrédients de base, tandis que M. Raymond s’est chargé des coûts de production. Ceux-ci comportaient ­notamment le salaire de ses employés, le papier parchemin, et les coûts d’électricité liés à la cuisson. « Je ne fais pas de profit avec la bûche. Nous demandons aux gens désireux de la goûter un ­montant symbolique d’un minimum de un dollar. Tous les dons qui seront ­amassés iront au Centre de pédiatrie ­sociale Grand Galop », souligne-t-il.

Jacques Raymond voit de ses propres yeux la nécessité d’un centre comme ­celui-ci puisqu’il pourra plus rapidement diriger les jeunes du centre-ville vers les services psychosociaux et de santé. Il s’agit de prendre en charge ou de donner un petit coup de pouce à des enfants qui en ont grandement besoin.

« Le centre-ville est un quartier très pauvre. Nous en voyons de toutes les ­couleurs ici. Juste à la pâtisserie, nous devons nous faire voler au moins deux fois par semaine et trop souvent ce sont même des enfants. Je crois qu’un centre comme celui-ci pourra faire de grandes choses et aider beaucoup d’enfants », ajoute M. Raymond.

La bûche de Noël sera donc servie ­samedi dès 13 h aux abords du Marché public de Saint-Hyacinthe. Pour plus d’information sur cette journée qui s’amorcera à compter de 9 h 30, il est possible de consulter le magiedenoel.org. Le défilé du père Noël se mettra en branle dès 10 h 30 sur la rue des ­Cascades entre les rues de la Concorde et Saint-Dominique.

image