21 octobre 2021
Municipales 2021
Une course à deux à Sainte-Madeleine
Par: Laurent Théoret

Le maire sortant de Sainte-Madeleine, André Lefebvre, sera opposé à la conseillère Marie-Hélène Demers lors des élections du 7 novembre. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

André Lefebvre Photo François Larivière | Le Courrier

Dans la Municipalité de Sainte-Madeleine, pour la première fois depuis deux élections, André Lefebvre, le maire sortant, aura de l’opposition devant lui. La conseillère municipale Marie-Hélène Demers souhaite ravir son poste.
Publicité
Activer le son

Avant de devenir conseiller municipal en 2009, André Lefebvre a siégé au conseil d’administration de l’OTJ. À cette époque il voyait que les dossiers n’avançaient pas et qu’une petite guerre politique s’installait entre les deux municipalités. C’est pourquoi il s’est présenté au poste de conseiller. Cette année, il se représente, car il veut relancer certains dossiers qui ont été mis sur la glace en raison du projet de la fusion et il veut atteindre ses objectifs. « Je veux faire bouger les choses et être à l’écoute des citoyens. Je veux impliquer la jeunesse et les aînés dans la Municipalité », affirme le candidat.

Depuis quatre ans, Marie-Hélène Demers siège pour sa part au conseil municipal de Sainte-Madeleine. Avant cela, elle a longtemps été au conseil d’urbanisme. Son amour pour la politique et l’urbanisme l’ont incitée à faire le saut comme conseillère en 2017. En se présentant au poste de maire, elle veut changer les choses et elle estime qu’elle est une bonne leader. « Je pense que je peux amener la Municipalité ailleurs et je pense qu’on a aussi besoin de renouveau, de jeunesse », commente-t-elle.

Même si la fusion avec la paroisse est encore très présente dans l’esprit des deux candidats, ils veulent aller de l’avant et mettre en place d’autres projets qui feront malgré tout avancer la Municipalité.

Dans ses priorités, Marie-Hélène Demers souhaite redorer le blason des loisirs. Elle veut notamment continuer le projet de la patinoire, qui a déjà été approuvé et qui doit suivre son cours. La nouvelle patinoire sera munie d’un toit. Elle veut élaborer une nouvelle programmation afin que les loisirs retrouvent l’ambiance d’antan. « Les loisirs sont morts. Les gens ne s’inscrivent plus. Si on est capable d’offrir de nouvelles activités et des infrastructures qui ont du sens, les gens reviendront », explique Mme Demers. La sécurité routière est une priorité qui préoccupe beaucoup la candidate.

« Le garage municipal est rendu désuet », indique de son côté André Lefebvre. La Municipalité avait dû attendre avant de le rénover en raison du référendum pour la fusion. Aujourd’hui, il compte bien aller de l’avant avec ce projet et aussi celui de la patinoire vieille de 35 ans. Il veut aussi poursuivre le projet de Municipalité amie des aînés (MADA) pour améliorer la qualité de vie et favoriser l’engagement social des personnes âgées. De plus, il veut prolonger l’entente avec le service incendie et l’entente pour le traitement des égouts.

En ce qui concerne les postes de conseiller, il y aura des confrontations dans trois d’entre eux. Pour le poste de conseiller deux, Emmanuel Ménard et Alain Paradis se font la lutte, au poste quatre, Diane Beauregard et Lyne Leblanc s’affrontent alors qu’au poste six, Parise Godbout fait face à Emile Malo Bonin.

image