22 septembre 2022
Récidive de cancer
Une jeune Maskoutaine veut amasser 25 000 $ pour réaliser ses rêves
Par: Adaée Beaulieu
Laydia Nadeau, une Maskoutaine de 27 ans, ne sait pas combien de temps il lui reste à vivre depuis qu’elle a appris en août qu’elle subissait une récidive mortelle de son cancer du sein maintenant étendu à d’autres organes. Elle a créé un GoFundMe par lequel elle souhaite amasser 25 000 $ afin de pouvoir payer les frais liés à ses traitements et réaliser des rêves qui lui sont chers avec sa famille.

La triste histoire de la jeune femme a débuté en 2019 alors qu’elle a appris à la Saint-Valentin qu’elle avait un cancer du sein. Elle n’a pas eu une réaction forte lors de l’annonce puisqu’elle avait un fort doute depuis qu’elle avait découvert une masse quelques mois auparavant et que celle-ci avait pris de l’expansion. Elle a subi de la chimiothérapie de la fin mars au début du mois de juillet, puis une mastectomie totale du sein droit en août. L’opération a été suivie d’un mois de radiothérapie en octobre. C’est finalement au printemps 2020 que l’oncologue lui a annoncé qu’elle était en rémission et qu’elle a pu bénéficier d’une reconstruction mammaire en juin.

Malheureusement, le bonheur aura été de courte durée puisqu’en juin 2022, elle a commencé à avoir des douleurs au dos qui ont culminé en un blocage complet en août. C’est à l’urgence que des métastases au foie, aux os et principalement aux poumons ont été découvertes. Néanmoins, en attendant le verdict de l’oncologue quelques jours plus tard, Mme Nadeau est retournée travailler. Toutefois, elle a dû quitter son emploi peu de temps après puisqu’on lui a annoncé une récidive mortelle. Cette fois, le choc de la nouvelle a été brutal.

« La première fois, je ne pensais pas mourir de ça. Là, on ne peut pas l’enlever, mais juste le traiter. On m’a dit que c’est mortel, mais on ne sait pas combien de temps il me reste », raconte Laydia Nadeau.

« La première semaine a été très difficile en ce qui concerne les deuils, car j’ai réalisé que je ne pourrai pas avoir d’enfants, me marier et avoir une maison », ajoute celle qui vit en appartement avec ses deux chats d’un an qui lui permettent de faire en quelque sorte de la zoothérapie qui lui fait un grand bien.

Vivre au maximum

Après deux semaines remplies d’émotions, elle a décidé de créer un GoFundMe, car elle souhaitait mettre des projets en branle rapidement. Elle a commencé à songer à ses priorités et avec qui elle souhaite les réaliser.

« Être chez moi et ne rien pouvoir faire, je ne considère pas que c’est ça vivre », lance celle qui souhaite principalement voyager pendant qu’elle est encore en forme. Elle attend les résultats de sa biopsie des poumons et les traitements possibles pour prolonger son espérance de vie ainsi que la confirmation de sa situation financière avant de commencer ses projets. L’argent servira d’abord à l’aider financièrement si les traitements se déroulent dans une autre ville ainsi qu’à acheter un lit articulé pouvant aider à ses maux de dos. Pour le moment, elle a reçu plus de 8000 $ en dons.

Dès qu’elle le pourra, la passionnée d’Harry Potter, qui a bâti une collection pendant son premier cancer, souhaite s’envoler vers l’Europe pour visiter l’Angleterre et l’Écosse et peut-être d’autres pays limitrophes. À son retour, elle désire aussi faire des voyages plus proches comme en Floride, notamment à Disney où elle est allée plus jeune, et profiter des plages et du camping à différents endroits. Elle chérit aussi le rêve de retourner en Australie où elle a étudié pendant un an, mais c’est le projet le plus complexe à réaliser.

Pour donner, rendez-vous sur le site Internet de son GoFundMe à l’adresse www.gofundme.com/f/laydia-vs-cancer-round-2.

image