29 Décembre 2022
Une murale gigantesque à l’école au Domaine sur le Vert
Par: Le Courrier
L’œuvre conçue par l’artiste Susan G. Scott a été installée dans l’agora de la nouvelle école primaire au Domaine sur le Vert. Photo François Larivière | Le Courrier ©

L’œuvre conçue par l’artiste Susan G. Scott a été installée dans l’agora de la nouvelle école primaire au Domaine sur le Vert. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Depuis la fin novembre, une murale gigantesque est installée au cœur de la salle commune centrale de la nouvelle école au Domaine sur le Vert, ouverte aux élèves du primaire de Saint-Hyacinthe depuis cet automne. L’œuvre colorée, conçue par l’artiste montréalaise Susan G. Scott, représente un ruisseau dans un boisé.

Cette pièce d’art, qui fait 48 pieds de large par 12 pieds de haut, est l’une des premières choses que l’on remarque en entrant dans l’agora. Il s’agit d’un paysage d’aquarelle peint sur de l’aluminium durable.

Inspirée par l’environnement où l’école a été construite et par la présence de la rivière Yamaska tout près, l’artiste a voulu traduire une célébration de la nature à travers son œuvre.

« Mon travail illustre un paysage vu près du sol avec une imagerie créée en travaillant en plein air, décrit Susan G. Scott. En tant que personne qui a passé des décennies à enseigner, j’ai toujours défendu l’importance de travailler à partir de la nature, même lorsque le paysage n’est pas le sujet principal du travail de l’artiste. […] J’espère que mon travail va encourager les enseignants à défier les enfants à travailler en nature et à partir de celle-ci. »

L’œuvre a été réalisée dans le cadre de la Politique d’intégration des arts à l’architecture et à l’environnement des bâtiments et des sites gouvernementaux et publics. Celle-ci, que l’on appelle communément « la politique du 1 % », prévoit qu’environ 1 % du coût total d’un projet mené par un organisme public – et dont le coût est de 150 000 $ ou plus – doit être réservé à l’intégration d’une œuvre d’art. Le Centre de services scolaire de Saint-Hyacinthe était donc soumis à cette politique en lien avec la construction de l’école au Domaine sur le Vert.

Un concours a été organisé et la candidature de Susan G. Scott a été retenue au terme du processus. Parmi les critères déterminés par le jury, une œuvre 2D intérieure de grand format était recherchée. On souhaitait que celle-ci soit « réalisée entière ou morcelée et intégrée dans la salle de l’agora », précise Esther Charrette, régisseuse aux communications du Centre de services scolaire de Saint-Hyacinthe.

« L’œuvre devait aussi révéler plusieurs niveaux de lecture, que les élèves pourraient apprivoiser et interpréter au cours de leur cheminement scolaire, selon leur niveau et leur âge », ajoute-t-elle.

Pour la conception et la réalisation de cette œuvre, l’artiste a reçu un montant de 124 660 $. Rappelons que la construction de l’école au Domaine sur le Vert, dont le coût était d’abord estimé à 22,6 M$, a été assortie d’une facture de 31,3 M$.

Même s’il restait quelques travaux à compléter, la nouvelle école avait pu ouvrir ses portes comme prévu lors de la dernière rentrée scolaire, à la fin août. À la fin novembre, presque au même moment où l’œuvre était accrochée, le gymnase est enfin devenu accessible pour tous les élèves, juste à temps pour l’arrivée de l’hiver.

« La construction de l’école avance bien, assure Mme Charrette. Il reste quelques petites étapes, dont la correction de déficiences et la finalisation de l’extérieur du bâtiment. Rappelons que toutes les mesures sont mises en place afin d’assurer la sécurité des élèves et des membres du personnel pendant ces travaux. »

image