25 août 2022
Domaine sur le Vert
Une nouvelle école toujours en chantier pour sa première rentrée scolaire
Par: Sarah-Eve Charland
La nouvelle école au Domaine sur le Vert ouvrira ses portes à la rentrée des classes bien que le chantier ne soit pas encore terminé. Photo François Larivière | Le Courrier ©

La nouvelle école au Domaine sur le Vert ouvrira ses portes à la rentrée des classes bien que le chantier ne soit pas encore terminé. Photo François Larivière | Le Courrier ©

La rentrée des classes 2022 sera marquée par l’ouverture d’une nouvelle école primaire au Domaine sur le Vert à Saint-Hyacinthe qui accueillera ses tout premiers élèves le 30 août même s’il restera des travaux à terminer.

Pour la première rentrée des classes, près de 420 élèves sont inscrits à cette école. On trouvera donc 23 enseignants et une dizaine d’employés de soutien et professionnels. Bien qu’on ne soit pas encore à pleine capacité, qui est de 490 élèves, le CSSSH s’attend à voir le nombre d’élèves croître au cours des prochaines années en raison des développements résidentiels au Domaine sur le Vert.

« Comme prévu, les travaux seront suffisamment avancés pour que l’école au Domaine sur le Vert puisse accueillir le personnel et les élèves à la rentrée tout en assurant leur sécurité et leur bien-être », souligne la conseillère en communications du Centre de services scolaire de Saint-Hyacinthe, Isabelle Ricard.

Le chantier se poursuivra donc cet automne afin de compléter des éléments de finition. Certains locaux dédiés à des activités spécialisées, comme le gymnase, la salle polyvalente et des locaux pour professionnels, seront finalisés au cours des prochains mois. L’aménagement de la cour d’école n’est pas terminé. En attendant, les élèves pourront utiliser les zones pavées de stationnement, dont les travaux devraient être terminés pour la rentrée des classes. Le CSSSH espère que la cour d’école soit pleinement accessible au milieu de l’automne. Les professeurs, quant à eux, utiliseront le stationnement de l’ancien club de golf, prêté gracieusement, pour y laisser leur voiture.

Une première en 50 ans

Pour assister à l’ouverture d’une nouvelle école à Saint-Hyacinthe, les Maskoutains doivent fouiller dans leur mémoire aussi loin qu’en 1972, avec la construction de la polyvalente Hyacinthe-Delorme qui accueillait alors les jeunes de secondaire 3, 4 et 5 seulement.

Pour la petite histoire, alors que la livraison de la polyvalente était attendue pour le 1er juillet 1972, ce n’est que le 23 octobre que les quelque 2695 élèves avaient pu intégrer leurs nouveaux locaux en raison de retards dans les travaux. Selon une chronique du Centre d’histoire de Saint-Hyacinthe, la construction de la polyvalente avait nécessité un investissement totalisant 5,8 M$.

Du côté de la nouvelle école primaire au Domaine sur le Vert, le ministère de l’Éducation avait annoncé en 2019 la construction de cette nouvelle école au montant de 22,6 M$. C’est finalement un montant de 31,3 M$ qui aura été nécessaire pour compléter le projet, dont le financement a été entièrement assumé par le gouvernement.

La nouvelle école a été construite afin de répondre aux critères de certification WELL qui met à l’avant-plan la santé et le bien-être des personnes qui occupent le bâtiment. La certification WELL cible sept principes à prendre en compte dans l’aménagement d’un nouvel espace : l’air, l’eau, l’alimentation, la lumière, l’activité physique, le confort et l’esprit. Selon le Centre de services scolaire, le nouveau bâtiment comprendra une fenestration abondante et un vaste environnement extérieur.

Le nom de l’établissement n’a pas encore été déterminé. Le conseil d’établissement de l’école fera une recommandation au conseil d’administration du CSSSH qui nommera, par la suite, l’école.

Pression sur la circulation

Avec l’ouverture d’une nouvelle école primaire au Domaine sur le Vert, le maire de Saint-Hyacinthe s’attend à voir une circulation accrue sur le pont Douville. « L’ouverture de la nouvelle école m’inquiète un peu. C’est une bonne nouvelle, mais j’ai l’impression que l’ouverture de la nouvelle école et l’arrivée de nouveaux résidents vont créer beaucoup de circulation. J’anticipe que ce ne sera pas facile. En tant que Municipalité, on risque d’avoir une certaine pression pour construire le cinquième pont », poursuit-il.

En 2020, la Ville a présenté un plan directeur de circulation touchant le secteur qui englobait une série de mesures. Les mesures pouvant être réalisées par la Ville ont été mises en place, à l’exception du prolongement du boulevard Casavant Ouest sur un cinquième pont.

Deux mesures dépendent toutefois de la volonté du ministère des Transports du Québec (MTQ). Entre autres, la Ville souhaite ajouter des feux de circulation à l’intersection de l’avenue Castelneau et de la rue Frontenac. Une demande a été faite auprès du MTQ. Cette démarche nécessitait une étude de circulation avec des comptages véhiculaires. Cette étape avait été mise en pause, mais a finalement été complétée en mars 2022.

« Nous sommes en attente d’un retour du MTQ sur ce dossier. Nous faisons un suivi trimestriel avec le Ministère sur tous nos dossiers, dont ce dernier », souligne la porte-parole de la Ville de Saint-Hyacinthe, Jennifer Drouin-Ostiguy.

La porte-parole du MTQ, Nathalie Nolin, affirme que le dossier est toujours sous analyse.

La deuxième demande consiste à prolonger la zone de vitesse de 50 km/h plus au sud sur le Grand rang Saint- François, jusqu’à la zone de double courbe. La Ville a adopté une résolution à cet effet, mais n’a pas encore obtenu de réponse du MTQ. De son côté, le Ministère se montre réticent à mettre en place cette suggestion. Selon Mme Nolin, le statu quo est recommandé. « Avant de procéder à une diminution de vitesse dans le secteur plus au sud, des aménagements sont à considérer pour renforcer le respect de la vitesse affichée actuelle, qui est de 70 km/h, sur le Grand rang Saint-François. »

D’autres chantiers

La nouvelle école n’est pas le seul chantier qu’a géré le CSSSH cet été. L’organisation a notamment procédé à l’agrandissement de l’immeuble Bon-Séjour de l’école au Cœur-des-Monts, situé à Saint-Pie. Le projet de 10,8 M$ consiste à ajouter neuf classes de niveaux préscolaires et primaires.

Le CSSSH a aussi lancé des travaux pour réaménager l’aile centrale du Séminaire afin d’accueillir des élèves de l’école secondaire Casavant. Les travaux devraient se terminer au courant de l’automne. Quelque 130 élèves fréquenteront ces couloirs à la rentrée des classes. D’autres élèves s’ajouteront au cours des deux prochaines années pour atteindre 800 élèves à terme.

image