10 novembre 2022
Une nouvelle gestionnaire à La Piazzetta
Par: Adaée Beaulieu
Megan Beaulieu (à droite) en compagnie de son bras droit Marilyne Desautels. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Megan Beaulieu (à droite) en compagnie de son bras droit Marilyne Desautels. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Megan Beaulieu, une jeune femme de 20 ans, est depuis peu la nouvelle directrice des opérations de La Piazzetta à Saint-Hyacinthe et elle vise grand en désirant éventuellement devenir la franchisée. Actuellement, c’est Marc-Antoine Lacasse qui détient la franchise du restaurant de Saint-Hyacinthe et deux autres à Québec.

Celle qui travaille dans le restaurant depuis plus de cinq ans prend la relève de Jausée Carrier, la propriétaire de Colorada Chef Traiteur, de laquelle elle était le bras droit. Cette dernière ne sera restée en poste que quelques mois. Mme Beaulieu travaillera avec son bras droit, Marilyne Desautels, qui est employée depuis 13 ans et qui considère que le service à la clientèle est sa grande force.

Mme Beaulieu a commencé comme cuisinière à 15 ans à La Piazzetta et, après quatre ans, elle a migré vers un poste au service afin de toucher à tout pour finalement venir en renfort à Mme Carrier. Étant une vraie passionnée, elle a essayé d’autres emplois pendant la pandémie, mais elle s’ennuyait trop. Celle qui peut travailler jusqu’à 50 heures par semaine considère que son expérience auprès des différents gestionnaires lui a permis de savoir quoi faire et ne pas faire. « Un restaurant, ça ne se gère pas dans un bureau, mais sur le plancher, déclare-t-elle. La restauration, c’est fragile. On n’a pas deux chances avec les clients. »

Défis et projets

Les deux jeunes femmes admettent d’ailleurs que le restaurant a traversé des temps difficiles depuis la pandémie. Le défi sera donc de faire revenir la clientèle en grand nombre. Selon Megan Beaulieu, la clé est un service de qualité. Déjà, l’été a été gagnant avec un achalandage semblable à celui avant la COVID-19 et l’automne est bien occupé. Parmi les idées pour attirer la clientèle se trouvent notamment l’organisation de soirées thématiques, des 5 à 7 et des concours. « On veut rendre ça vivant! », lance Marilyne Desautels.

Depuis peu, le restaurant offre aussi un 10 % de rabais aux étudiants et aux professeurs du cégep en plus du 10 % pour les employés du centre-ville et les spectateurs du Centre des arts Juliette-Lassonde déjà en vigueur. La Journée Generosa, qui permet d’amasser des fonds pour une cause, sera aussi de retour le 24 janvier.

Mme Beaulieu se réjouit de ne pas faire face au défi de la pénurie de main-d’œuvre. Sur plus d’une douzaine d’employés de tous les âges, plusieurs anciens sont encore en poste et certains reviennent. De plus, parmi le personnel se trouvent des employés qui ont également travaillé à La Piazzetta dans d’autres villes. La nouvelle gestionnaire note l’importance d’être à l’écoute des besoins et de gâter les employés pour favoriser la rétention de personnel. Cela lui permettra d’ouvrir 7 jours sur 7 éventuellement.

image