18 novembre 2021
Une nouvelle installation verte pour La Présentation
Par: Laurent Théoret

À l’arrière : Daniel Breton, ancien ministre de l’Environnement, Simon-Pierre Savard-Tremblay, député fédéral de Saint-Hyacinthe–Bagot, Claude Roger, l’ex-maire de La Présentation, et Pierre Cordeau, curé. À l’avant : Onil Perrier, un des fondateurs de la Société d’histoire des Riches-Lieux, et Francine Morin, préfet de la MRC des Maskoutains. Photo François Larivière | Le Courrier ©

La Municipalité de La Présentation a inauguré cet automne sa halte vélo des Patriotes. Elle témoigne du soulèvement des Patriotes et du passage de Louis-Joseph Papineau avec notamment une plaque commémorative à l’entrée.
Publicité
Activer le son

Dans cette halte, on y retrouve des toilettes, des poubelles, une aire de repos, un support avec quelques outils pour réparer un vélo ainsi qu’un abri.

C’est l’ancien ministre de l’Environnement du Parti québécois Daniel Breton qui a pris la parole en premier et qui a présenté la nouvelle halte aux gens présents. Le nom qui a été choisi démontre le respect de l’histoire et du patrimoine et la vision environnementale de la Municipalité de La Présentation. « Dans leur temps, les Patriotes du Richelieu ont représenté la modernité et la halte vélo d’aujourd’hui représente la modernité de notre temps », a expliqué Daniel Breton.

Par la suite, le député bloquiste Simon-Pierre Savard-Tremblay a mentionné que la halte s’inscrivait dans les valeurs du Bloc québécois pour une énergie plus verte et des moyens de transport verts. Le maire sortant de La Présentation, Claude Roger, a suivi le député fédéral en affirmant que cette dernière initiative en tant que maire le rendait très fier. Il a invité tous les promeneurs et cyclistes à s’y arrêter.

Pour exposer l’histoire des Patriotes et le lien avec la nouvelle halte vélo, le citoyen Onil Perrier, monstre sacré de l’histoire des Patriotes et un des fondateurs de la Société d’histoire des Riches-Lieux, est venu raconter comment la municipalité a joué un rôle important pour les Patriotes.

Pour conclure les célébrations, le préfet de la MRC des Maskoutains, Francine Morin, et le curé Pierre Cordeau ont voulu chacun dire un petit mot concernant cette nouvelle installation. Dans le cas de Mme Morin, elle s’est rappelé de beaux souvenirs puisque l’espace vert se trouve sur le site de l’ancien couvent qu’elle a fréquenté étant jeune.

Un montant d’environ 50 000 $ a été nécessaire afin de construire la nouvelle aire de vélo. De ce montant, la MRC des Makoustains a contribué à la hauteur de 18 000 $ par l’entremise du Fonds de développement rural.

image