23 juin 2022
Une nouvelle saison touristique sous le signe de la normalité
Par: Sarah Villemaire
De gauche à droite, Marie-Josée Lefebvre, conseillère tourisme et congrès, Nancy Lambert, directrice au volet tourisme et congrès, Camille Gosselin, responsable accueil touristique et expérience client, et Jean-Christophe Landry, conseiller à destination chez Saint-Hyacinthe Technopole, ont présenté la saison touristique 2022-2023. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

De gauche à droite, Marie-Josée Lefebvre, conseillère tourisme et congrès, Nancy Lambert, directrice au volet tourisme et congrès, Camille Gosselin, responsable accueil touristique et expérience client, et Jean-Christophe Landry, conseiller à destination chez Saint-Hyacinthe Technopole, ont présenté la saison touristique 2022-2023. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Après deux ans d’incertitude, la saison touristique reprend vie dans la grande région de Saint-Hyacinthe grâce à la reprise complète des activités dans ce secteur. Pour l’occasion, Saint-Hyacinthe Technopole lance une nouvelle image de marque de destination, donnant ainsi le coup d’envoi aux festivités estivales.

C’est sous le slogan « Cultive le plaisir! » que s’inscrit la nouvelle saison touristique 2022-2023. Ce nouvel outil promotionnel offert en plusieurs déclinaisons sera à la vue des visiteurs sur le site Internet, au bureau touristique et sur la nouvelle édition de la carte touristique.

Simple, le concept vise à redorer les trois axes clés passant par les saveurs locales, le tourisme d’affaires et le riche patrimoine culturel et architectural. « C’est tout simplement un clin d’œil à la vocation agroalimentaire de la région et au plaisir de cultiver de bons moments lors des différentes expériences proposées par nos nombreux partenaires », souligne Nancy Lambert, directrice du volet Tourisme et congrès à Saint-Hyacinthe Technopole.

De la nouveauté au menu

Outre les quelque 41 activités réparties sur les différents sites et les 48 spectacles en plein air offerts cet été dans la région maskoutaine, des nouveautés s’ajoutent à la programmation estivale. En collaboration avec le Centre d’histoire de Saint-Hyacinthe, deux circuits historiques commentés présenteront les origines de Saint-Hyacinthe. Les visiteurs partiront à la découverte du centre-ville lors d’une visite animée, et ce, à compter de la mi-juin jusqu’au début du mois de septembre (voir texte p. 21).

Les épicuriens seront servis par le parcours agrotouristique permettant de découvrir les producteurs et les transformateurs agroalimentaires de la région. Toutes les informations concernant les destinations gourmandes sont disponibles en ligne. De plus, la période d’ouverture du Jardin Daniel A. Séguin est prolongée jusqu’au 10 octobre afin de faire profiter de la saison des couleurs aux visiteurs.

Une relance grandement attendue

Les deux dernières années n’ont pas été de tout repos pour le secteur touristique qui regagne tranquillement du terrain grâce au tourisme d’affaires. Mentionnons que dans son récent bilan économique, l’organisme avait enregistré 44 congrès et événements d’affaires de plus de 40 nuitées en 2021 comparativement au record enregistré en 2019 où 123 événements s’étaient tenus dans la région.

Somme toute, le maire de la Ville de Saint-Hyacinthe, André Beauregard, se dit optimiste pour les prochains mois. « Le début de la saison touristique marque le retour à la normale des activités, ce qui est très positif pour la région.

Le tourisme occupe une importance significative, particulièrement le tourisme d’affaires qui représente notre force principale et la base de notre stratégie d’attraction. Avec toutes les offres sur la table, j’espère que les visiteurs seront nombreux en cours d’année », a-t-il mentionné devant plusieurs partenaires présents au lancement de la saison touristique.

Dans la même lignée, le préfet de la MRC des Maskoutains, Simon Giard, invite les gens du coin et d’ailleurs à explorer la technopole agroalimentaire. Une contribution financière de 95 000 $ remise par la MRC a été offerte dans le but d’encourager la relance économique de ce secteur.

image