8 septembre 2022
Une œuvre d’art numérique prendra forme à la nouvelle bibliothèque
Par: Sarah-Eve Charland
La Ville de Saint-Hyacinthe a donné le mandat pour concevoir l’œuvre d’art qui sera installée à la nouvelle bibliothèque. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

La Ville de Saint-Hyacinthe a donné le mandat pour concevoir l’œuvre d’art qui sera installée à la nouvelle bibliothèque. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Les orientations entourant l’œuvre d’art qui trouvera sa place à la nouvelle bibliothèque de Saint-Hyacinthe se précisent de plus en plus. Un premier mandat a d’ailleurs été octroyé à une entreprise montréalaise, XYZ Technologie Culturelle, pour développer un concept qui sera à la fois une œuvre d’art et une installation numérique.

Le 4 juillet, la Ville de Saint-Hyacinthe a donné un premier mandat, au coût de 25 000 $, à l’entreprise spécialisée dans la conception de solutions audiovisuelles et d’intégration multimédia sur mesure. XYZ Technologie Culturelle a contribué par le passé à différents projets, dont certains au Biodôme de Montréal, et à la conception de l’attraction Statera expérience à Sorel-Tracy.

« Quand on est dans l’art public, il faut tenter de définir le concept. On a testé différents fournisseurs. Il se trouve qu’il n’y en a pas 22 qui sont en mesure de livrer une œuvre d’art comme celle-là, c’est-à-dire une œuvre d’art numérique », mentionne le directeur général de la Ville de Saint-Hyacinthe, Louis Bilodeau.

Une présentation du concept, incluant sa forme, sa matérialité, les orientations du contenu et le choix des technologies, devrait se dérouler auprès de la Ville en septembre. Un second mandat pourrait ainsi être donné afin de produire une maquette du support visuel. Un budget de 110 000 $ a été prévu pour le premier et le second mandat dans le cadre du Programme triennal d’immobilisations. À travers ces étapes, la faisabilité d’installer l’œuvre à l’extérieur de la bibliothèque sera évaluée.

« Il y aura donc une œuvre à l’intérieur de laquelle les citoyens vont avoir accès à du contenu numérique. L’objectif est de raconter des histoires de Saint-Hyacinthe. Il devrait y avoir un continuum avec le pôle culturel. À savoir ce qui sera raconté, on n’est pas rendu là », ajoute M. Bilodeau.

Il est donc prévu de réaliser et d’aménager l’œuvre en 2023. La Ville de Saint- Hyacinthe a réservé une somme de 450 000 $ en 2023, dont 150 000 $ proviennent d’une contribution du ministère de la Culture et des Communications. « Une fois la conception élaborée, on validera si le montant est juste », précise M. Bilodeau.

L’acquisition d’une œuvre s’applique dans le cadre de la politique municipale visant à investir 1 % des coûts de construction d’un bâtiment dans les œuvres d’art. Depuis sa mise en place, cette politique locale n’a été mise en application qu’une seule fois. C’était dans le cadre de la construction du Centre de congrès.

Dans le Programme triennal d’immobilisations, une somme de 160 000 $ est prévue en 2024 pour l’acquisition et l’aménagement d’œuvres d’art. Ce montant servira à réaliser une ou quelques œuvres d’art dans le cadre de la réfection de la promenade Gérard-Côté.

image