30 Décembre 2021
Porte-couleurs du Canada au Championnat mondial C-15 de futsal
Une première expérience internationale pour des joueurs de futsal d’ici
Par: Maxime Prévost Durand
Les joueurs de futsal Alexis Paradis, Alex Trahan, Zacharie Lanteigne et Fabio Cabrera, quatre élèves-athlètes de la région, ont vécu leur première expérience internationale cet automne en représentant le Canada lors du Championnat mondial C-15 qui s’est tenu au Paraguay. Gerardo Cabrera (au centre) les a accompagnés comme chef de la délégation. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Les joueurs de futsal Alexis Paradis, Alex Trahan, Zacharie Lanteigne et Fabio Cabrera, quatre élèves-athlètes de la région, ont vécu leur première expérience internationale cet automne en représentant le Canada lors du Championnat mondial C-15 qui s’est tenu au Paraguay. Gerardo Cabrera (au centre) les a accompagnés comme chef de la délégation. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Quatre élèves-athlètes qui font partie d’une concentration futsal à Saint-Hyacinthe ont vécu l’expérience d’une vie cet automne. Le Madelinois Alexis Paradis et le Saint-Pien Alex Trahan, de l’école secondaire Fadette, de même que le Maskoutain Fabio Cabrera et le Sorelois Zacharie Lanteigne, de l’École secondaire Saint-Joseph, ont fait partie de l’équipe canadienne qui a participé au Championnat mondial C-15 de futsal disputé au Paraguay à la fin novembre.

Le Canada, qui en est encore à ses premiers pas dans ce sport sur la scène internationale, a terminé au 10e rang du classement parmi la douzaine de pays qui se disputaient les honneurs. En cinq rencontres, les représentants de l’unifolié ont signé leur seule victoire contre l’Équateur au compte de 8 à 1. Sur leur route, ils ont également croisé le Mexique, la Catalogne, les États-Unis et le Brésil, éventuel champion.

Sur une note personnelle, Alexis a été l’un des meilleurs marqueurs du Canada avec cinq buts, puis Alex, qui s’est surtout démarqué comme fabricant de jeu, a aussi trouvé le fond du filet à une reprise. Fabio avait quant à lui la lourde tâche de jouer en défensive contre ces puissances mondiales, puis Zacharie a fait sentir sa présence dans les batailles pour le ballon.

« C’était impressionnant. On a beaucoup appris, on s’est développés encore plus comme joueurs », a soutenu Alexis à son retour au pays.

« On apprend encore plus vite en le voyant qu’en se le faisant expliquer, a ajouté Zacharie. Le jeu était vraiment plus physique que ce qu’on voit ici. »

« C’était très différent de ce qui se fait ici, a poursuivi Fabio. Là-bas, le futsal est très populaire. Pour le match du Paraguay contre le Brésil, le stade était plein. Juste d’aller voir ce match-là et de jouer contre le Brésil, même si on a perdu par beaucoup, c’était incroyable. »

Une opportunité surprise

Avant cet automne, l’expérience en futsal de ces quatre joueurs se limitait pourtant aux ligues scolaires du RSEQ. Pour Zacharie et Fabio, la plus grande compétition à laquelle ils avaient participé était le championnat provincial scolaire avec les Patriotes de l’ÉSSJ en 2019. Puis, un tournoi à Trois-Rivières était jusque-là l’expérience la plus marquante pour Alex et Alexis avec les Vikings de Fadette. C’est dire à quel point le Championnat mondial C-15 était grandiose à leurs yeux.

Cette opportunité s’est présentée par surprise au début de l’automne. « On ne savait même pas que ce tournoi existait », a avoué Alex.

C’est Gerardo Cabrera, le père de Fabio, qui a orchestré le tout. Étant bien impliqué dans le soccer et le futsal, autant à Saint-Hyacinthe qu’ailleurs au pays, il a été appelé à être le chef de la délégation canadienne. On lui a ensuite demandé s’il connaissait des joueurs en vue du camp de sélection de l’équipe nationale et c’est à ce moment que les noms de ces quatre jeunes ont été suggérés.

Ils ont été les quatre seuls Québécois à faire partie de l’équipe au terme d’un camp de sélection qui s’est tenu à Toronto. Un autre élève de l’École secondaire Saint-Joseph, le gardien Julien Mongeon, avait également été sélectionné, mais a finalement laissé sa place dans l’équipe.

Comme tout s’est organisé à quelques semaines de la compétition et que la plupart des autres joueurs du Canada provenaient de l’Ontario, nos représentants n’avaient eu que quelques occasions de pratiquer avec l’équipe nationale lors de deux courts séjours à Toronto.

Cela ne les a pas empêchés de faire belle figure et d’impressionner au Paraguay. Lors d’un match, le quatuor québécois a même eu l’occasion de démontrer tout son savoir-faire en se retrouvant tous ensemble sur la surface de jeu en même temps.

Forts de leur expérience, Alexis, Alex, Fabio et Zacharie rêvent maintenant de pouvoir participer à nouveau à une compétition internationale dans le futur. La Coupe du monde des moins de 17 ans, qui se tiendra au Chili en avril prochain, fait partie de leur objectif.

image