20 janvier 2022
Une première tempête mouvementée
Par: Eliane Tremblay-Moreau
Les déplacements ont été ardus le 17 janvier, autant pour les piétons que pour les automobilistes, avec la première tempête de neige de la saison. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Les déplacements ont été ardus le 17 janvier, autant pour les piétons que pour les automobilistes, avec la première tempête de neige de la saison. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Lundi, la région de Saint-Hyacinthe a connu sa plus grosse tempête de neige de la saison. Les prévisions météorologiques annonçaient une accumulation de 20 à 25 cm. La région a finalement reçu 20 cm de neige sur l’ensemble du territoire.

La dernière fois qu’une telle bordée de neige est tombée sur la ville, c’était le 7 février 2020 alors que plus de 45 cm de neige s’étaient posés sur le secteur. « Avant la tempête de lundi, nous n’avions accumulé que 65 cm de neige depuis novembre. Habituellement, nous en avions déjà plus. Avec cette tempête hivernale, nous en sommes à environ 85 cm d’accumulation. Nous annonçons du temps très froid pour le reste du mois de janvier », explique le chroniqueur météo du COURRIER Michel Morissette.

La veille de la tempête, les écoliers se sont réjouis d’apprendre que tous les établissements du Centre de services scolaire de Saint-Hyacinthe (CSSSH) ainsi que les écoles privées du territoire avaient suspendu toutes leurs activités, incluant l’enseignement à distance. Le CSSSH a d’ailleurs mentionné que des balises légales encadrent l’enseignement à distance et que ce mode d’enseignement ne peut qu’être utilisé qu’en contexte d’urgence sanitaire.

Les routes glissantes et le manque de visibilité ont causé plusieurs collisions sur l’ensemble du territoire. La Sûreté du Québec assure qu’elles n’ont pas fait de blessés graves.

image