12 mai 2022
Une subvention pour le Boisé des Douze
Par: Eliane Tremblay-Moreau
Les affichages à l’accueil du Boisé des Douzeont été mis à jour grâce à une subvention.Photo gracieuseté

Les affichages à l’accueil du Boisé des Douzeont été mis à jour grâce à une subvention.Photo gracieuseté

Le Boisé des Douze a obtenu une aide financière de 17 000 $ afin de protéger et de mettre en valeur le milieu naturel.

C’est dans le cadre du programme d’Accès Nature « Entente de Protection et mise en valeur de milieux naturels gérés à des fins d’aire protégée », mis en place par le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques pour répondre aux contraintes de la pandémie, que le Boisé des Douze a commencé un projet de réfection des infrastructures et de protection du milieu naturel en 2021. C’est la première fois que l’organisme reçoit un tel soutien financier qui lui permet de réaliser des travaux de plus grande envergure.

« Cette subvention nous a permis d’effectuer plusieurs travaux dans le but de préserver la biodiversité, l’intégrité et la quiétude de ce milieu naturel. Nous avons pu refaire la structure des affichages et les panneaux d’information ont été mis à jour. Les sentiers ont été refaits et nous avons pu ajouter une patrouille de plus par jour. Nous avons aussi ajouté des panneaux éducatifs pour sensibiliser les visiteurs ainsi que des affiches d’orientation pour des déplacements sécuritaires », souligne la présidente du Boisé des Douze, Céline Lussier-Cadieux.

L’achalandage du boisé a triplé depuis le début de la pandémie. Cette affluence de visiteurs a accéléré la détérioration de certains sentiers et infrastructures au détriment de la préservation du milieu naturel.

« Une centaine d’élèves de l’école secondaire Saint-Joseph et des bénévoles impliqués ont participé à la réfection des aires de marche. Ils ont procédé à l’ajout de criblure de roches sur plus de 390 m de sentier », explique la coordonnatrice générale du Boisé des Douze, Brigitte Mongeau.

Abattage de frênes

En 2013, l’agrile du frêne a fait son apparition dans la région. Cet insecte, originaire d’Asie, s’attaque aux frênes et peut les détruire en 8 à 10 ans. Comme les arbres affectés ne représentent pas un danger les premières années et que l’organisme souhaitait favoriser les spécimens résistants à la maladie, l’abattage se faisait au besoin. La maladie s’est répandue au fil des ans et les besoins se sont accrus. La subvention a donc permis d’abattre de façon sécuritaire une centaine de frênes de toutes tailles qui n’ont pas survécu aux ravages de l’agrile du frêne.

« Nous souhaitons rappeler aux gens que le Boisé des Douze est un organisme privé sans but lucratif. Notre mission est de préserver l’écosystème du territoire et de favoriser des actions concrètes de protection de l’environnement et d’éducation. Nous comptons fortement sur le civisme des visiteurs pour conserver le boisé et ses installations en bon état », conclut Céline Lussier-Cadieux. Le Boisé des Douze est en attente d’autres subventions qui permettront d’améliorer les sentiers.

image