28 octobre 2021
Boxe
Une victoire unanime pour Francis Charbonneau
Par: Maxime Prévost Durand

Francis Charbonneau (à gauche) a été convaincant, vendredi, avec une victoire par décision unanime dans une revanche accordée à Alexandre Roberge. Photo GYM – Bernard Brault

Dans une revanche qu’il accordait à Alexandre Roberge, sept mois après leur premier affrontement, le Maskoutain Francis Charbonneau a signé une victoire sans équivoque par décision unanime des juges, le 22 octobre, en sous-carte du gala du Groupe Yvon Michel mettant en vedette Oscar Rivas, à Montréal.
Publicité
Activer le son

Au-delà du résultat sportif, les deux athlètes ont fait preuve d’une belle dose d’humanisme en menant une collecte de fonds au profit de la Fondation Yvon Michel en marge de leur combat. L’idée est venue d’Alexandre Roberge, mais le protégé du Club de boxe de Saint- Hyacinthe a tout de suite accepté de se prêter au jeu pour la cause. Avec leurs commanditaires, la vente de chandails aux couleurs de la fondation et la vente aux enchères d’un cadre autographié de Georges St-Pierre, un montant de 6200 $ a été amassé, puis un 1000 $ additionnel a été ajouté à la suite de leur combat par deux généreux donateurs.

Bien qu’ils aient réussi à faire équipe brillamment d’un point de vue philanthropique, Charbonneau et Roberge se sont livré une véritable guerre sur le ring en demi-finale de ce gala, où Oscar Rivas est devenu le premier tenant du nouveau titre WBC des super-lourds-légers.

Le Maskoutain a envoyé son adversaire au tapis dès le premier round et n’a jamais ralenti la cadence, touchant la cible avec force sur plusieurs coups. Bien qu’il ait lui aussi encaissé quelques frappes, le père de famille de 38 ans a été en contrôle tout au long du combat comme en témoignent les pointages de 40-35, 39-36 et 39-36 remis par les juges.

Il s’agit d’un résultat nettement plus convaincant qu’à leur premier duel alors que Francis Charbonneau avait arraché une victoire par décision partagée. « Je suis très satisfait. J’étais deux fois plus en forme qu’au dernier combat, j’avais une meilleure défensive, j’ai envoyé plus de coups et j’ai terminé mes rounds en force », a-t-il commenté.

À la suite de sa plus récente performance, le boxeur de Saint-Hyacinthe a indiqué avoir été approché par le Groupe Yvon Michel pour remonter sur le ring en décembre au Centre Bell. « Ça montre que je suis encore capable de livrer de bons combats, même à 38 ans », a-t-il soutenu.

image