10 mars 2022
Vers la fin du volet d’aide aux entreprises en région en alerte maximale
Par: Sarah Villemaire
Avec le déconfinement qui s’accélère et la reprise économique, les instances gouvernementales mettent graduellement fin aux programmes d’aide financière aux entreprises.Photo | Le Courrier ©

Avec le déconfinement qui s’accélère et la reprise économique, les instances gouvernementales mettent graduellement fin aux programmes d’aide financière aux entreprises.Photo | Le Courrier ©

Avec le déconfinement entamé sur le territoire, le programme d’aide d’urgence aux PME viendra prochainement à échéance, ont annoncé les autorités gouvernementales. Un premier pas a été franchi concernant le volet d’aide aux entreprises en région en alerte maximale (AERAM) qui a pris fin le 28 février.

Il sera tout de même possible pour les entreprises visées par ce programme d’aide de déposer une demande d’admissibilité d’ici le 31 mars. Saint-Hyacinthe Technopole, qui orchestre les programmes d’aide en partenariat avec le gouvernement du Québec et la MRC des Maskoutains, invite les commerces et les restaurants touchés par un ordre de fermeture complet ou partiel en raison de la crise sanitaire à contacter directement l’un des membres de l’équipe afin d’ouvrir un dossier.

« Même si le volet de ce programme n’est plus actif, il est toujours possible de faire une demande pour les gens qui ont été affectés par une fermeture partielle de leur service. Ce volet permet aux entreprises de convertir jusqu’à 80 % de la somme qu’ils auront reçue en aide non remboursable. Ce montant permettra, entre autres, de payer les factures entourant les frais fixes qui continuent de s’accumuler malgré la baisse de profits », précise Donovan St-Hilaire, conseiller en communication marketing chez Saint-Hyacinthe Technopole.

À compter du mois d’avril, le conseiller rappelle qu’il sera tout de même possible de faire une demande de prêt d’urgence totalement remboursable dans le cadre du programme d’aide d’urgence aux PME. Mis en place en mars 2020, l’aide offerte est présentée sous forme d’un prêt pouvant atteindre un maximum de 50 000 $.

Tout comme pour le volet d’aide aux entreprises, l’organisation conseille aux commerces concernés d’agir rapidement compte tenu de la fin imminente du programme prévue quatre semaines après la levée de l’état d’urgence sanitaire. « Il est clair qu’on va informer les entrepreneurs de la situation en temps et lieu, mais on préfère les avertir afin de pouvoir se préparer », renchérit M. St-Hilaire.

Une bonne nouvelle

Impliquée dans le dossier depuis maintenant deux ans, l’équipe de Saint-Hyacinthe Technopole se dit heureuse de boucler prochainement cette étape. Ce travail d’ouverture et de coordination des dossiers avec la MRC des Maskoutains aura permis d’offrir une sécurité financière à 86 établissements sur le territoire pour un montant totalisant près de 4 M$ en 2020 et en 2021. Cette nouvelle donne tout de même espoir aux commerçants qui reprennent tranquillement le contrôle de leur entreprise.

« Le secteur commercial a été touché de plein fouet par la pandémie à cause des nombreux confinements et de la pénurie de main-d’œuvre. Le déconfinement offre donc une bouffée d’air frais aux commerçants, ce qui est une très bonne nouvelle en soi », conclut le porte-parole de Saint-Hyacinthe Technopole.

image