10 mars 2022
Projet de pôle santé
Viva-Santé achète petit à petit les bâtiments
Par: Sarah-Eve Charland
Multi-Services Santé Richelieu-Yamaska a accepté une offre d’achat pour l’ensemble de ses bâtiments situés dans le quadrilatère adjacent à l’hôpital. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Multi-Services Santé Richelieu-Yamaska a accepté une offre d’achat pour l’ensemble de ses bâtiments situés dans le quadrilatère adjacent à l’hôpital. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Multi-Services Santé Richelieu-Yamaska confirme avoir accepté une offre d’achat de la part de Viva-Santé, soit le projet piloté par Les Habitations Trigone à proximité de l’hôpital. Ces derniers viennent également de mettre la main sur un autre terrain situé dans le quadrilatère visé.

En 2016, la Fondation Honoré-Mercier a créé la société Multi-Services Santé Richelieu-Yamaska avec l’intention de construire une clinique dans l’immeuble commercial situé à proximité du pavillon Saint-Charles. Elle souhaitait aussi ajouter d’autres spécialistes du milieu de la santé afin de s’intégrer dans les projets de superclinique proposés par l’ex-ministre de la Santé Gaétan Barrette.

« Multi-Services a procédé à une analyse du projet d’origine. Dans le contexte actuel avec la COVID-19 et le marché immobilier, ce n’est pas viable financièrement. Les administrateurs ont pris la décision de ne pas réaliser le projet. Après avoir fait cet exercice de révision, le conseil d’administration a décidé de vendre », résume Marguerite Zucconi, consultante pour Multi-Services.

La transaction pour les terrains s’élevait à 5,84 M$ à l’époque. Cette initiative aurait nécessité un investissement supplémentaire de 2,5 M$. La polyclinique a été abandonnée après la construction du Complexe médical M du Groupe Robin. Est-ce que la transaction permettra à l’organisation de rembourser l’acquisition en 2016? « Si les administrateurs ont décidé d’aller de l’avant, c’est que ça répondait aux conditions qu’ils s’étaient fixées », répond Mme Zucconi.

Cette dernière n’a pas été en mesure de dire ce qu’il adviendra de la corporation après la vente du complexe immobilier. Multi-Services avait été créée pour réaliser la clinique, mais depuis l’abandon du projet, gérait les immeubles en location. « L’étape où on est rendus, c’est la vente du complexe immobilier. Après, ce sera aux administrateurs de décider. »

La majorité des lots situés entre les rues Bernier, Turcot, Blanchet et le boulevard Laframboise appartient à Multi-Services. Deux petits lots appartiennent à un particulier. Viva-Santé avait acquis un bâtiment sur la rue Turcot en 2020 au coût de 265 500 $. L’organisation a conclu une autre transaction le 13 décembre 2021 en achetant un immeuble à logements sur le boulevard Laframboise au coût de 500 000 $. Les Habitations Trigone prévoient d’y construire un projet de pôle santé et de résidences pour personnes retraitées, représentant un investissement de près de 115 M$.

Le projet suit son cours

La demande de projet particulier de construction, de modification ou d’occupation d’un immeuble (PPCMOI) a été déposée en octobre à la Ville. Viva-Santé se composera de trois bâtiments de 8, 13 et 16 étages. Si le conseil municipal est favorable, le PPCMOI devra être soumis à un processus d’approbation référendaire. La présidente du comité consultatif d’urbanisme (CCU), Claire Gagné, a affirmé en séance du conseil que le projet a été soumis à un avis préliminaire.

« Le projet correspond au schéma d’aménagement et au plan d’urbanisme, mais pas à la réglementation. [Le projet] peut être présenté en information aux citoyens. C’est cet avis favorable qui a été présenté au conseil municipal », mentionne-t-elle.

image