23 Décembre 2021
Hockey senior AAA
Week-end chaotique pour le Condor
Par: Maxime Prévost Durand
Après une défaite de 5 à 2 face aux Bisons vendredi soir, le Condor a décidé de reporter le match prévu contre cette même équipe samedi à Granby en raison d’un manque d’effectifs notamment à cause des cas de COVID-19 parmi ses joueurs. Photothèque | Le Courrier ©

Après une défaite de 5 à 2 face aux Bisons vendredi soir, le Condor a décidé de reporter le match prévu contre cette même équipe samedi à Granby en raison d’un manque d’effectifs notamment à cause des cas de COVID-19 parmi ses joueurs. Photothèque | Le Courrier ©

Une bagarre générale, une défaite, des joueurs positifs à la COVID-19 et un match reporté à la dernière minute. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le dernier week-end d’activités du Condor de Saint-Hyacinthe a été chaotique.

Une série aller-retour face aux Bisons de Granby, ses grands rivaux de la route 137, était à l’horaire pour le Condor avant la pause des fêtes et le retour de mesures sanitaires plus strictes qui force la suspension des compétitions sportives. Or, un seul match a finalement été disputé, celui à Saint-Hyacinthe vendredi soir, qui s’est soldé par une victoire de 5 à 2 des Bisons. Le lendemain, à quelques heures du second duel, le Condor a pris la décision de ne pas jouer à Granby et de reporter leur match par manque d’effectifs, a justifié au COURRIER le copropriétaire du club maskoutain, Robert Chevrier.

Aux prises avec six cas de COVID-19 parmi ses joueurs, le Condor était déjà à effectifs réduits vendredi soir. Deux de ses joueurs se sont blessés durant cette rencontre et un autre a été suspendu pour avoir été le premier à sauter sur la patinoire lorsqu’une bagarre générale a éclaté en fin de 3e période.

« On jouait déjà à 19 joueurs au lieu de 20 [à cause des absents liés à la COVID-19] et là, on se retrouvait avec deux joueurs blessés et un joueur suspendu. On arrivait sous le seuil minimal pour pouvoir jouer [à Granby samedi soir] », a expliqué M. Chevrier.

Cette situation a semé l’ire dans le clan granbyen, surtout que la rencontre de samedi devait réunir une importante foule au Centre sportif Léonard-Grondin.

« C’est décevant, mais c’est choquant aussi parce que nous avions offert aux dirigeants du Condor de reporter les deux matchs du week-end quand nous avons appris qu’il y avait des cas de COVID de leur côté, a expliqué le propriétaire des Bisons, Christian Roy, au quotidien La Voix de l’Est. Ils ont catégoriquement refusé et, au lieu de ça, on doit annuler à quelques heures d’avis seulement un match très attendu. »

Avec le recul, Robert Chevrier admet que le match de vendredi à Saint- Hyacinthe aurait lui aussi dû être reporté. « Je pense que oui », a-t-il répondu au COURRIER lorsque questionné à ce sujet, même s’il estime que la controverse que cela a produit du côté de Granby n’est qu’« une tempête dans un verre d’eau ».

Il a par ailleurs assuré qu’aucun des joueurs positifs à la COVID-19 n’était en uniforme vendredi et que toutes les précautions nécessaires ont été prises. Les cas ne seraient pas liés à une éclosion dans le vestiaire, mais plutôt à des contacts extérieurs, a-t-il ajouté. Cela n’a pas empêché d’autres joueurs de développer des symptômes s’apparentant à ceux de la COVID-19 au cours de la fin de semaine. Des résultats de dépistage étaient attendus en début de semaine.

Un match physique

Sur la patinoire, le Condor et les Bisons se sont livré un match âprement disputé, même s’il s’est terminé en queue de poisson.

Sans surprise, les hostilités ont été lancées dès la mise au jeu initiale lorsque Jordan Pellerin et Maxime Harnois ont jeté les gants avant de laisser place au hockey. Les Bisons ont ouvert la marque dès la cinquième minute de jeu, puis le Condor a créé l’égalité quelques instants plus tard grâce au but de David Perreault. L’attaquant est revenu à la charge en début de 2e période, créant de nouveau l’égalité après que Granby eut repris momentanément l’avance. Les Bisons ont réussi à s’éloigner pour de bon avant le second entracte avec un doublé de Pascal Corbeil qui faisait 4 à 2. Ils ont complété la marque en 3e période.

Les choses ont tourné au vinaigre en fin de rencontre alors que les deux bancs se sont vidés dans une bagarre générale avec moins de trois minutes à écouler au cadran. Jordan Pellerin a été le premier joueur à lancer la mêlée en sautant sur la patinoire.

« Si une pénalité avait été appelée sur le cinquième but de Granby, ça ne serait pas arrivé. Il y a eu un accrochage visible et ça leur a permis de partir à deux contre zéro et de marquer. Le match a tourné et les joueurs sont devenus frustrés. Si ça avait été arbitré comme il faut, ça ne serait pas arrivé », a commenté l’entraîneur-chef du Condor, Michaël Bazinet, qui en avait gros sur le cœur concernant l’arbitrage depuis le début de la saison. « Depuis le début de l’année, je n’en parlais pas, mais là, c’est trop », a-t-il lancé.

Le prochain match à l’horaire du Condor est le 8 janvier face au Métal Pless à Plessisville, mais avec le resserrement des mesures sanitaires annoncé dans les derniers jours, il est permis de douter qu’il ait lieu comme prévu. Au moment de mettre sous presse, la Ligue de hockey senior AAA du Québec n’avait rien annoncé concernant l’annulation ou le report de matchs prévus au début janvier. On ne sait pas non plus quand le match reporté contre les Bisons sera repris.

image